Scribulations

05 juillet 2009

Petit article sur Scribulations et La Madolière

Parce que quand on parle de nous en bien, ça ne fait pas de mal de le relayer ici.

Bonheur de Lire : Salon du Livre 2009

Oui je sais c'est pas de la première fraicheur, mais je viens de le trouver à l'instant.

Bonne lecture.

LMD

Posté par madoliere à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 juin 2009

PRix Vision du Futur 2009

Bonjour à tous,

A l'occasion du concours *Vision du Futur 2009*, organisé par l'association Présences d'Esprits, Sylvain Cnudde (illustrateur dans Scribulations 01-08) et Pénélope Labruyère (directrice éditoriale de la Madolière) se sont associés pour créer une Bande Dessinée.

Il y a quelques jours, ils ont appris être récompensés par le *Premier Prix* de ce concours.

La Madolière les félicite donc aujourd'hui pour le Prix et espère les voir travailler à nouveau ensemble.

La remise des prix aura lieu *le vendredi 10 juillet 2009 au Sous Bock Pub à partir de 19h.* Vous y retrouverez nos deux auteurs mais aussi les lauréats des catégories Illustrations et Bande Dessinée auxquels nous adressons aussi toutes nos félicitations.

Le résultat de leur travail sera publié dans le *numéro 14 de la revue AOC* (publication du club Présences d'Esprits) aux environ de septembre 2009.

En vous souhaitant une très agréable journée.

A très bientôt.

*L'équipe éditoriale des Éditions La Madolière
www.editions-la-madoliere.com*

Quelques liens et informations :

_Club Présences d'Esprits : _
http://presences-d-esprits.com/

_Blog de Sylvain Cnudde : _
http://blogenkor.canalblog.com/

_Adresse du Sous Bock Pub : _
49 rue Saint Honoré
75001 Paris
Métro Chatelet Les Halles.

Posté par madoliere à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2009

Parce que ...

Voila, cette petite histoire, c'est une partie de la grande histoire de ma maison d'éditions, de l'aventure Scribulations, cette super anthologie de textes issus des imaginations fertiles d'auteurs géniaux et sympathiques, motivés et passionnés.
Je pourrais la présenter plus largement encore, mais ce n'est pas le sujet du jour.

Je ne parlerai pas non plus du planning. Sur le papier il était tellement beau dans sa simplicité et sa rigueur, et puis il a volé en éclat, transformé en guirlande de bonhommes découpés au ciseau, plié en cocotte origami ou en avion à réaction sans moteur, en bref... il a servi à tout sauf à planifier le projet.
Mais y'a des choses, vous n'y pouvez rien, elles ont leur volonté propre, leur agenda personnel et vous n'en faites pas partie, enfin si ... mais en simple spectateur dans la débacle.

Je prends tout ceci avec une très grande distance et philosophie, j'en viens à me dire que tenir le bébé dans les mains c'est comme recueillir un Moïse de papier, sauvé des turpitudes du Nil du temps et des contraintes de tout le monde.

Evidement tout cela paraît brouillon, il n'en est rien, bien sûr, l'équipe qui travaille sur ce projet est absolument monstrueusement dévouée, efficace, tatillonne, perfectionniste, motivée, et tellement talentueuse que leurs petits défauts, les petits soucis et les retards en sont dérisoires.

Non l'histoire que je vais vous raconter maintenant se passe après, après ... quoi... bah après l'écriture, la relecture, la mise-en-page, la re-relecture, la correction, l'illustration, le débat sur la couverture...

Cette histoire débute il y a un peu plus de deux semaines, dans la galaxie fabrication, comptabilité.
Notre héroïne, après avoir bien relu son devis, appose sa signature, pas peu fière d'y joindre un chèque et de lécher allegrement le beau timbre qu'elle appose sur l'enveloppe.
En plus avec cette belle lettre partira un beau contrat alors elle est encore plus fière, elle s'en va dans son beau manteau rouge, à la ville pour déposer des paquets pour des amis et ces deux précieuses missives.
Chose faite, elle remonte dans son beau carosse brinquebalant, c'est les vacances, Scribulations part en prod... elle est soulagée, le sentiment du devoir accompli emplit son coeur.

Une semaine se passe. La réalité des choses la rattrape, il faut bien finalement appeller l'imprimeur pour fixer une date... de réception.
Au bout du téléphone, la stupeur, notre héroïne manque de s'étouffer de la nouvelle qu'elle apprend : Pas de chèque reçu.
Panique, elle ne rentre que le lendemain, le temps d'en poster un autre et ... le livre ne sera pas livré à temps.
Une solution : on produit et on paye après, elle semble digne de confiance, l'imprimeur accepte.
Mais la souris d'éditeur va quand même fouiner un peu plus loin et appelle le gardien de ses sous, là-bas au loin dans un coffre bien gardé.
Et le gardien est formel, l'argent n'est plus là. Il est bien allé ailleurs, un vendredi ...
Ah ah !!! bougre d'imprimeur ! traitre !!! L'éditrice ne se démonte pas, elle rappelle l'imprimeur et le met devant le fait de sa propre incompétence : vous avez reçu le paiement il y a au moins 5 ou 6 jours, si vous êtes en retard ce n'est point ma faute.
Et l'imprimeur s'incline, minaude, ordonne, ce sera prêt à temps : vendredi !
Argh !!!

C'est que la pauvre éditrice, maintenant avachie et penaude, ce vendredi elle doit aussi livrer des livres (oh pas fait exprès), et qu'elle aurait bien aimer profiter du calme de ses dernières heures de vacances pour préparer Chambourcy et partager quelques moments encore avec sa petite famille, qu'à cela ne tienne, la bravoure la reprend : il faut sauver le tirage de Scribulations.

Alors le vendredi, elle repart, son beau manteau rouge sur le dos vers la lointaine destination de l'imprimeur.
Et quand enfin les cartons sont à portée de main, elle devrait jubiler mais un doute l'assaille : les codes barres ? les gris de Canelle ? ...
"On peut ouvrir les cartons ?"
Le gentil jeune homme qui la reçoit (et si elle vous disait ce qu'elle a pensé de l'intelligence physique de la personne... vous seriez pantois) lui tend comme un mouscetaire l'exemplaire qu'il va garder pour le fond de l'imprimerie.
Elle le saisit, son coeur bat un peu plus vite, il est si beau, un peu plus foncé qu'elle n'imaginait sur la couverture, mais si beau... et elle le retourne et là, le coeur lui tombe dans les chaussettes, le sang quitte ses jolies joues, sa lèvre pendouille, ses yeux vont se mouiller : le code barre se la joue homme invisible !

Panique à bord, branle bas de combat, on se remue de partout, on fait des courbettes, on s'excuse, on sait plus où se planquer, et finalement on offre des belles étiquettes auto-collantes en promettant de recontacter très très vite pour trouver une solution commerciale à cette bourde incommensurable.

Et dire que la commerciale qui s'occupe d'elle se la bronze tranquille sur un voilier en Guadeloupe, j'vous jure y'en a une qu'à intérêt à bien en profiter de son repos parce que j'amasse déjà le bois vert qu'elle va se prendre sur le coin de la figure en rentrant de vacances.

Je ne vous donnerai pas le nom de mon imprimeur, et je vous demanderai de ne pas le citer...

Voila... c'était les aventures d'un Scribulations et de pourquoi Pénélope, vendredi fallait pas la chercher.

Pénélope Labruyère-Snozzi

Posté par madoliere à 01:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2009

Couverture du prochain numéro et autres informations utiles et pertinentes.

Bonjour à tous,

Voici pour le bonheur de vos grands yeux ébahis et impatients, la couverture du prochain opus de Scribulations à savoir le 01-09 (soit pour les retardataires et ceux du fond qui n'écoutent jamais - le premier volume de l'année 2009).

Elle est belle, elle est bleue, il faut dire que le bleu nous manque à nous, le bleu des mers du sud allié à celui des glaciers, à l'azur du ciel... je m'emporte non ?

Enfin ... je vous le dis les enfants, elle est belle.

couv1              scrib2_2


Voila, nous remercions encore Gilles et Tri-Angles pour cette belle couv et la patience légendaire dont ils font preuve avec moi. Et on félicite le rédac chef de l'anthologie pour le Scribulon et tout son super boulot.

J'ai hâte de l'avoir dans les mains.

LMD

Posté par madoliere à 17:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 janvier 2009

Sommaire du prochain numéro

Edito (JMD)

Les silences de Soupir (Denise Girard)

Sans verbe

La chéchia rouge (Michèle Menesclou)

La main noire (Catherine Savournin)

Reddition (Aline Fernandez)

Histoire sans verbe et sans parole (Canelle)

Conscience (Xaba)

Erreur fatale (Michel Henric-Coll - JMD)

Corrida (Xaba)

Carrefour des passions

Psy cause (Michel Henric-Coll)

Grâce à mon cul (Michèle Menesclou)

Normal course (Kamash)

Comme c'est excitant (Michèle Menesclou)

Deux larmes et un sourire (Jean-Marc LaFrenière)

De l'émotion à vendre (Jean-Marc LaFrenière)

Petit Plus

Un nombre des ombres (Kamash)

Femme de couleur (JMD)

L'horloger (Michèle Menesclou)

Mensonge d'une nuit d'hiver (Kamash)

Don de soi (Catherine Savournin)

La nuit je suis bien (Michèle Menesclou)


Contes incorrects

Conte à régler (W. Louve)

Les bons contes font les bons amis (Michel Henric-Coll)

Mairie noire (JMD)

Une page de journal (Michèle Menesclou)

Un amour éternel (JMD)

Saskia (Michèle Menesclou)

Hors Champ (Michèle Menesclou)

L'aveugle (Kamash)

On se casse

Partir (Xaba)

Gares (Michèle Menesclou)

Mon unique voyage (JMD)

L'opéra des boeings (Jean-Marc LaFrenière)

Magasin d'accessoires

La banquette du salon (JMD)

La montre de pépère (Kamash)

Saudade (Xaba)

Rencontre (Roger Folliard)

Les sièges de Maman (Aline Fernandez)

Les balles de neige (Jean-Marc LaFrenière)

Existe en noir (Les quatre textes : Michèle Menesclou)

Arabe langue vivante 2

Paulo
Misères
La petite Marie (ou Marie pleine de grâce)

Wan & Ted 2 : Le retour de la mamie (Kamash, JMD)

Dans les interstices : Brèves nouvelles (Collectif), Saison du blanc (haïkols de Canelle) Maïzenhaïkus (Collectif)

Illustrations : Canelle, Kamash

Mises en image des haïkols : JMD

Posté par Ananke à 23:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


09 décembre 2008

Petite attention de Noël

Je lance une petit offre pour Noël.

Vous ne savez pas quoi acheter à vos proches pour Noël, vous voulez soutenir l'action d'une maison pour la littérature de qualité.
N'hésitez plus, achetez un livre chez nous et faites le envoyer à un de vos proches.

Pour commander allez sur la page du livre que vous avez choisi.
Commandez-le et dans le commentaire de votre paiement paypal : indiquez l'adresse du destinataire.
Votre ami ou membre de votre famille le recevra avec un petit cadeau, un petit mot personnalisé et le livre de votre part.
Le tout envoyé dans une belle Lettre Max Festive décorée qui fait office d'un magnifique emballage cadeau.
Attention, un seul livre par envoi.

Le tout... sans augmentation du prix de port du livre.

Si vous souhaitez commander et payer par chèque, rien de plus simple, envoyez nous un mail avec le nombre de livres que vous souhaitez et les coordonnées de vos correspondants et nous vous enverrons un bon de commande à renvoyer avec votre paiement.

Cette offre est valable jusqu'au 31 décembre 2008.

A bientôt.

LMD

Posté par madoliere à 01:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2008

Y'en aura peut-être pas pour tout le monde...

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Posté par Ananke à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2008

Francopolis parle de Scribulations

Francopolis__logo_

En suivant le lien :

http://www.francopolis.net/revues/Scribulations-octobre08.html

vous trouverez une pleine page de "Francopolis" consacré à Scribulations. Vous pouvez profiter d'être sur place pour faire un tour sur le site de notre excellente consoeur du Net.

Posté par Ananke à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 octobre 2008

Scribulations ?

Scribulations publie trois fois l’an des textes courts issus d’ateliers d’écriture, cette dénomination étant très large, puisqu’elle englobe toutes les formules permettant à des auteurs de se retrouver pour écrire, y compris sur Internet. Scribulations est édité au format livre au prix de 10€ l’exemplaire et le numéro 01-08 rassemble une bonne cinquantaine de textes, groupés dans sept rubriques :

· Sans verbe, un texte collectif sur l’été, écrit avec cette contrainte particulière de ne pas utiliser de verbe conjugé.

· Carrefour des passions, des textes ayant tous un hypermarché pour cadre

· Petit plus, des textes mettant en scène des personnages doté d’un petit quelque chose qui les distingue

· Contes incorrects, des récits gentiment transgressifs

·  Préf@ces, des textes issus d’un recueil constitué uniquement de ses avant-propos

· Existe en noir, les chroniques d’un quartier

· Wan & Ted, une petite fiction policière mettant en scène deux jeunes chasseurs de prime. 

Le numéro 01-08 de Scribulations est disponible par commande en ligne sur le site des Editions La Madolière.

Ecrire à la revue : scribulations@editions-la-madoliere.com 

Écrire au directeur de publication : jean-marie-dutey@hotmail.fr

Posté par Ananke à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 octobre 2008

Scribulations 01-08

Et voila, dans quelques jours maintenant Scribulations viendra au monde, non que cette antho-revue ne soit pas déjà presque née, mais elle n'était encore que des 000 et des 1111 dans des disques durs, des serveurs, des câbles de l'immense réseau Internet.
Bientôt elle sera un beau livre de 202 pages, pleine des délires scribulatoires d'une bande d'atueurs qui ne se prennent pas au sérieux, qui ne se prennent pas la tête et qui ne se prennent pas pour des auteurs.

Tiens si on voyait qui est venu s'amuser sur les page de la revue : 

  • Leïla Cherrat
  • Christophe Clamaron
  • Sylvain Cnudde
  • Canelle
  • Kamash
  • Jean-Marie Dutey
  • Aline Fernandez
  • Roger Folliard
  • Jean-Marc La Frenière
  • Denise Girard
  • Mamaï
  • Michèle Menesclou
  • Michel Henric-Coll
  • Catherine Savournin
  • Xaba

En rouge : les auteurs
En violet : les auteurs illustrateurs
En chair : les illustrateurs

Et maintenant la couverture :

scrib1   scrib2

Pour le commander dès maintenant et obtenir un petit cadeau (dans la limite des stocks disponibles) :
Scribulations 01-08

Vous retrouverez à chaque numéro un album avec des pages tirées de la revue.

A bientôt.

LMD



Posté par madoliere à 17:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]